Nous présentons ci-dessous certains de nos principaux équipements:


Quatre CLHP

Chromatographe en phase liquide à haute performance

La CLHP est un maître spécialiste de la détermination de l’identité et de la quantité d’éléments et de molécules, tels que l’activité dans une herbe, le produit d’une réaction enzymatique, ou toute molécule qui absorbe la lumière ou qui peut être rendue chromophore (capable d’absorber / transmettre lumière). La HPLC est très spécifique en ce qu’elle permet de déterminer absolument ce qu’est une substance et sa quantité exacte. La CLHP fonctionne en injectant automatiquement un petit volume d’échantillon liquide dans une colonne remplie de particules de 1⁄20 d’épaisseur d’une feuille de papier blanc. L’échantillon liquide est forcé à travers la colonne par de puissantes micropompes. Le détecteur envoie un signal numérique à l’ordinateur, où un logiciel spécialisé est utilisé pour identifier et déterminer la quantité des composants séparés. Nous l’utilisons régulièrement pour analyser la composition de composés présents dans des mélanges complexes, tels que les vitamines hydrosolubles et liposolubles. Nous utilisons également la HPLC pour analyser une grande variété d’ingrédients, par exemple l’astragale, le pissenlit et le trèfle rouge. Il s’agit d’un chromatogramme liquide typique de vitamines hydrosolubles; on les appelle des pics chromatographiques, et chacun représente un composé séparé.


4 CLUHP

Chromatographie liquide ultra haute performance

Nous avons ajouté 4 CLUHP à notre laboratoire. Ceux-ci étendent notre vaste capacité de test.


Cycleur PCR: Identification ADN OGM

Notre laboratoire a également ajouté une capacité d’extraction et d’analyse d’ADN. Grâce à cette capacité, nous pouvons identifier si un ingrédient contient de l’ADN ou des protéines OGM.

QUANTIFICATION DE L’ADN PCR EN TEMPS REEL (qPCR) EXTRACTION/PURIFICATION DE L’ADN

CLUP/SM/SM (CL/SM — triple quadripôle)

Spectrométrie de masse par chromatographie liquide à ultra-haute performance — Détecteur double de spectrométrie de masse par chromatographie liquide à ultra-haute performance

Si la CLHP est le maître spécialiste de l’identification et de la quantification, alors la LC-MS / MS est la star. Elle est capable de faire tout ce que la CLHP peut faire, mais mieux et plus précisément. Pour ce faire, elle utilise une micropompe à très haute pression (15 000 psi), combinée à un réseau double détecteur / photodiode (PDA) et un détecteur de spectromètre de masse plus puissant. Elle est utilisée dans les cas où une sensibilité extrême est nécessaire. Elle s’agit actuellement de l’outil d’analyse laplus avancée et la plus étendue. Elle permet les mesures les plus précises, en parties par billion plutôt qu’en milliards ou en millions… La LC-MS / MS est capable d’analyser efficacement les herbes et les composants médicinaux. La LC / MS combine les capacités de séparation avancées d’une CLHP avec les puissantes capacités analytiques d’un spectromètre de masse. Un échantillon est injecté dans le système UPLC et séparé en ses différents composants. Ces composants pénètrent dans le MS via une «interface d’électro-pulvérisation», où une ionisation très rapide a lieu. À ce stade, les spectres de masse des composants peuvent être utilisés pour localiser précisément l’analyse de l’échantillon. Le principal avantage de ce système est qu’il génère des mesures rapides, précises et extrêmement précises en créant une signature électronique d’un composé. Nous testons de nombreux nutraceutiques avec cet instrument, tels que les glycosides dans l’actée à grappes noires, la thuyone dans le bois de ver et les antibiotiques résiduels dans la gelée royale.


Deux CG-FID/SM

Chromatographe en phase gazeuse — détecteur à ionisation de flamme/spectromètre de masse

Le GC est utilisé pour analyser les molécules volatiles à haut point de fusion, comme les acides gras dans l’huile de poisson. De plus, les échantillons soumis au GC n’ont pas besoin de solvants ni de «phase mobile liquide»; au lieu de cela, les échantillons sont transportés par un gaz inerte à travers le système. Par conséquent, si nous recherchons des solvants, l’instrument de choix est le GC-FID / MS; aucune étape n’est nécessaire pour éliminer les solvants utilisés pour préparer l’échantillon. GC-MS est précisément capable d’identifier et de déterminer la quantité de molécules d’intérêt, tandis que GC-FID n’est utilisé que pour déterminer la quantité de molécules. Comme LC-MS / MS, GC-MS est également capable de créer une signature électronique d’une molécule. La complexité de l’exécution du test dictera quel instrument sera utilisé. Dans un système GC, l’échantillon vaporisé est déplacé avec un gaz vecteur à travers une colonne capillaire spécialement revêtue. La colonne sépare les composants avant d’entrer dans le détecteur; dans notre cas, soit le FID soit le MS, selon l’application. Nous utilisons également le système GC-FID pour déterminer la quantité d’acides gras communs et d’huiles essentielles présentes dans les huiles telles que le tamanu, l’arganier et l’huile de poisson. Il s’agit d’un chromatogramme typique des acides gras d’un échantillon d’huile d’argan. Les PCB et les pesticides sont testés par le GC-MS. Au fur et à mesure que les échantillons traversent la chambre d’ionisation, ils sont bombardés d’une très haute tension électrique qui entraîne une fragmentation (séparation) complète des composés individuels. Les fragments sont reconstruits lorsqu’ils se déplacent à travers un tube à vide selon leur rapport masse / charge. Le signal donné est enregistré par l’ordinateur pour analyse. Les composés sont comparés à une bibliothèque bien connue du National Institute of Standards and Technology (NIST) ou à un matériau standard de référence certifié. Le chromatogramme ionique total ci-dessous représente un mélange de pesticides. Les échantillons testés pour les solvants passent par notre espace de tête GC-FID. Le FID incinère l’échantillon, donnant un signal électrique pour l’analyse. Nous utilisons cette configuration pour détecter s’il existe des solvants, tels que le 1,2-dichloroéthane et le 1,1,1-trichloroéthane, qui sont des cancérogènes connus pour l’homme. Ces contaminants peuvent être présents dans des extraits de plantes de mauvaise qualité, et nous n’avons aucune tolérance pour eux. Le chromatogramme ci-dessous représente le solvant résiduel


ICP-OES

Spectroscope d’émission optique à plasma à couplage inductif

ICP est spécialisé dans l’analyse des métaux et minéraux. Avec cet appareil, nous pouvons déterminer efficacement et précisément l’identité et la quantité de tout métal présent dans un échantillon, qu’il s’agisse de fer, de magnésium, de plomb, de mercure ou de bore. Le processus pour tester ces métaux est beaucoup plus simple qu’il ne le serait sur la CLHP ou la LC / MS. Avec un ICP-OES, un échantillon s’écoule dans une torche à plasma, où il est incinéré en particules atomisées. Les électrons de l’échantillon atomisé passent par différents niveaux d’énergie et, ce faisant, les atomes émettent de la lumière; cette lumière est analysée pour des informations significatives. Nous l’utilisons pour détecter la contamination par des métaux traces de faible niveau, notamment le mercure, l’arsenic, le plomb et le cadmium. Ces contaminants imprègnent la croûte terrestre et peuvent être particulièrement présents dans les aliments cultivés dans le sol ou tout élément provenant de la terre. Essentiellement, les seuls restes d’un échantillon atomisé seront des métaux résiduels, que nous pourrons ensuite détecter. Cela rend les méthodes développées pour tester les métaux plus faciles à exécuter sur l’ICP. Voici une capture d’écran ICP de la vue spectrale du cadmium.


2 Spectophotomères

Le spectrophotomètre est un outil économique qui peut être utilisé pour déterminer la quantité d’échantillons qui absorbent ou transmettent la lumière. Sur la base de l’absorption ou de la transmission de la lumière, une corrélation peut être établie pour déterminer la quantité d’une substance. L’identité de l’échantillon sera déterminée par d’autres instruments. Un spectrophotomètre est un appareil utilisé pour mesurer l’intensité lumineuse. La NASA comprend généralement un spectrophotomètre sur ses atterrisseurs interplanétaires tels que les rovers Spirit et Opportunity. Un petit faisceau de lumière traverse l’échantillon; une partie de la lumière est absorbée, mais ce qui passe est détecté et mesuré par le spectrophotomètre. Nous pouvons utiliser ces informations pour déterminer la quantité d’une substance. Notre spectrophotomètre est utilisé pour déterminer certaines activités enzymatiques, telles que la papaïne et la bromélaïne, ou la teneur en anthocyanidines de la myrtille. Voici une capture d’écran d’un graphique spectrophotométrique d’un échantillon de papaïne.


CCMHP

Chromatographe en couche mince de haute précision

La CCMHP est un outil efficace pour vérifier l’empreinte digitale de l’identité des ingrédients par rapport à une plaque de référence. Nous sommes en mesure de confirmer le profil d’une plante grâce à cet outil et de nous assurer que le bon ingrédient est utilisé. Avec une CCMHP, les composants individuels d’un mélange sont séparés sur une fine plaque revêtue de verre, qui est ensuite placée dans une chambre de développement. La plaque CCM est placée sous une lampe ultraviolette et les bandes des différents composants sont visualisées. Contrairement à un CCM standard, avec une CCMHP, de nombreuses tâches sont automatisées via la robotique, éliminant l’incertitude des échantillons appliqués aux plaques à la main. Nous utilisons le CCMHP pour détecter si des produits ont été contaminés par des mycotoxines, une classe dangereuse de toxines qui peuvent se développer sur la matière végétale dans des conditions humides. Vous pouvez voir une plaque CCMHP ci-dessous:


SPIR

Spectromètre proche-infrarouge

Le NIR peut être utilisé pour tester une grande variété de substances; herbes et isolats tels que les acides aminés. Le NIR peut tester presque n’importe quoi, tant que nous avons un échantillon connu pour être cette substance. Avec cet appareil, nous pouvons garantir la fraîcheur des plantes que nous utilisons dans votre produit. Le NIR fonctionne en comparant l’empreinte digitale d’une substance avec une moyenne d’empreintes digitales d’échantillons connus pour être cette substance. Ces empreintes digitales forment un modèle de référence 3D de ce qui est acceptable. Ceci est important, car même cultivée dans des conditions similaires, la même plante ne poussera pas de façon identique. NIR nous permet d’identifier la qualité totale des produits à base de plantes. Nous nous assurons que seuls les échantillons qui répondent à nos critères stricts de fraîcheur et de qualité peuvent passer. Nous incluons uniquement les plantes herbacées de la plus haute qualité dans les modèles de référence que nous créons pour le NIR. Le NIR permet une identification fiable d’un échantillon en comparant ses spectres aux spectres d’un échantillon de caractéristiques connues. Le NIR analyse les propriétés transmissives de longueurs d’onde spécifiques de la lumière dans l’échantillon mesuré. Voici une représentation des informations spectrales dans une image tridimensionnelle.


Microscope

Le microscope vénérable est toujours un aliment de base dans n’importe quel laboratoire. Bien sûr, nous utilisons un microscope optique moderne; ce style de microscope utilise un faisceau de lumière focalisé qui est convergé par la lentille du condenseur sur un point spécifique de l’échantillon. Nous l’utilisons pour examiner le statut cellulaire cassé des échantillons de Chlorella. Voici un exemple d’une paroi cellulaire cassée dans un échantillon de Chlorella; les parois cellulaires brisées facilitent la digestion et l’absorption.


NexION® 2000 ICP-MS

Le spectromètre de masse à plasma à couplage inductif NexION 2000 (ICP-MS) est très polyvalent. Il dispose d’une gamme de technologies uniques qui se combinent pour offrir les meilleures performances quel que soit le défi analytique. Sa polyvalence permet de manipuler facilement n’importe quelle matrice d’échantillons et de traiter toutes les interférences; Il mesure avec précision les niveaux infimes (sous-ppt) d’oligo-éléments essentiels tels que Na, K, Ca et Fe. Il est couplé à un prepFAST MC ™ qui est un système de chromatographie à basse pression entièrement automatisé qui isole les éléments d’intérêt de la matrice de l’échantillon, et recueille plusieurs fractions distinctes d’éluant pour une analyse isotopique précise. Cela permet par exemple de séparer l’arsenic organique de l’arsenic inorganique.